MATCH A VALREAS

LE MATCH A VALREAS qui s'est déroulé  le dimanche  18 décembre, à 10h30 nous à bien régalé d'un coté comme de l'autre, nous attendons avec impatience le résumé.........

Service facile et gratuit

Créer un blog

MATCH 01 AVRIL 2011  Showbizzba / Ceven'Old

Ne parlons pas des fanny qui fâchent :

Ce pourrait être le titre si l'on ne retenait de ce dernier match qu'un aspect purement comptable mais les vieux pingouins n'ont que faire des chiffres.

Et oui, se sentir un peu vieux face à une déferlante de joueurs alésiens plus jeunes, motivés comme des séniors, physiques , qui envoyaient prestement à l'aile des ballons trop rapides quand ils ne nous prenaient pas à contre pied par des courses droites et pénétrantes s'il ne plongeaient pas en premiers dans des rucks disputés.

Heureusement il n'y avait pas de lignes sur ce terrain, pas de lignes d'essais, pas de lignes de hors jeu pour des cévenols , des lignes de touche aléatoires par sécurité vis à vis des barrières de béton (et ils sont passés le long des ailes, les traitres, nous qui avions la délicatesse de ne pas les plaquer aux endroits dangereux), pas de ligne donc leurs essais ça ne comptait pas , c'était pour rire. Mais on ne leur a pas dit par politesse. (vous avez compté, vous?) Nous, nous le savions que nous étions au premier avril, eh,eh.


On pourrait aussi titrer aussi cet article sur l'engagement, virils mais correct dans les regroupements, les ballons grattés étant parfois récupérés à la poussée par des rugueux gavachs alésiens, les vaillants pingouins qui voulaient rompre la défense adverse se retrouvaient isolés, pris en tenaille et hachés menus. Les charges de Fabrice, les placages retentissants de Vonvon ne purent nous lettre en position de franchir... quoi donc au fait? Une ligne virtuelle ? Pffut , pourquoi se battre pour si peu? Vanitas, vanitatum et omnia es vanitas.


En fait, avouons le, nous avions l'habitude avec les équipes précédentes de contrer des charges à raz de mêlée par une défense de tranchée et d'envoyer notre cavalerie de pingouins agiles ( des jambes, pas toujours des mains, je ne pense à personne en particulier.. ;-) .) marquer des essais de débordement et là, pas de chance, ils envoyaient leurs ballons derrière et nous revenaient lancés en pleine vitesse … à moins de se sacrifier et de risquer de ne pas profiter de la mousse d'après match et de l'excellent repas qui a suivi, il n'y avait rien à faire.

Pensée émue en passant pour notre féminine courageuse qui se retrouva isolée balle en main sous la charge des ces goujats du pack nourris au pélardon et gavés de clinton avant match.... la pôvre. :-P

 

En bref, malgré la catastrophe évitée au départ (nous avions perdu le joint de la tireuse à bière ce qui explique notre déconcentration du début de match) nous passâmes une très bonne soirée de rugby et le repas en commun fut très convivial et à la hauteur de l'événement (un resto à retenir) . Merci aux copains alésiens (au fait, nous sommes invités à la féria d'Alès) et bravo à Fred, Pascalou et toute l'équipe qui a organisé cette soirée d'autant réussie que nous étions nombreux au départ. (à l'arrivée le ''veilhun'' avait fait des dégâts)

Bruno Andrieu  :

VAISON, VALREAS / BAGNOLS   dimanche 13 mars 2011

Un petit mot pour féliciter les quelques valeureux pingouins pour leurs rencontre à Valréas ce dimanche.

Malgrés, le manque de neige et de glace, on  s'est pas trop mal adapter à la pluie et la boue.

Fidèle a nos habitudes on a fait quelques en avants (surtout moi !!), mais c'est normal, car quelque part on est un peu manchots !!!

Au score on a finit devant (4à2) nos vaillants, et accueuillants adversaires ou partenaires, c'est selon , ils ont gentiments complétés notre effectif un peu juste.

Au final une très bonne journée  avec des hotes a l'état d'esprit sur et en dehors du terrain irréprochable

à bientôt sur la banquise, pardons sur le pré

gérald

 

 

 

 

Un grand bain de boue tout à fait bénéfice à nos peaux de jeune fille avec quelques bons placages à faire pâlir la défense de l'équipe de France sans oublier quelques départs balle en main au raz de la gadoue. Parlons aussi du repas copieux (lazagnes préparées maison) au coin du feu et de la chaleur de l'accueil.
La banquise avait fondu mais les volatiles de la Terre Adélie s'adaptent aussi aux surfaces colloïdales.
Bruno